Société Française de Préparation Mentale

Atteindre ses objectifs

Colin vegas

Par Colin VEGAS

La Société Française de Préparation Mentale s’appuie sur la recherche scientifique pour proposer le meilleur accompagnement possible. Découvrez ci-dessous un article de Colin, actuellement en Master 2 de recherche en Psychologie cognitive et neuropsychologie, membre de l’équipe de la Société Française de Préparation Mentale. Rendez-vous en bas de la page pour en savoir plus sur l’auteur.

Atteindre vos objectifs les plus ambitieux, vous en êtes capable !

L’atteinte de nos objectifs est ce qui rythme notre vie au quotidien. D’ailleurs, une journée réussie est une journée dans laquelle vous avez accompli vos objectifs, n’est-ce pas ? En tout cas, plusieurs études scientifiques le montrent : atteindre vos objectifs vous rend plus heureux.[1] Car vous rendre heureux fait partie des missions de la Société Française de Préparation Mentale, voici quelques informations sur comment nous déterminons nos objectifs et les facteurs qui influencent notre capacité à les atteindre.

La fixation des objectifs

Chaque jour, vous estimez à de multiples reprises ce que vous pensez être capable ou pas capable de faire, parfois sans en avoir conscience. Les objectifs que vous vous fixez dépendent de votre faculté à estimer précisément vos capacités d’actions réelles. Pour atteindre vos objectifs les plus ambitieux, ceux pour lesquels vous pouvez possiblement avoir la fâcheuse tendance à dire « je ne pense pas que j’y arriverai » (alors que vous pouvez y arriver !), il faut que l’estimation que vous faites de vos capacités d’actions soit très similaire, voire identique à vos capacités d’actions réelles. Plus vous serez expert dans cette estimation, plus vous fixerez et atteindrez des objectifs « optimaux », c’est-à-dire des objectifs qui représentent votre plein potentiel. Au quotidien, cela se manifeste notamment par un gain de performance et un meilleur moral.[1] Mais alors, comment favoriser une estimation précise de vos capacités d’actions ? C’est ce que nous allons voir.

L'estimation de ses capacités d'actions

Cette faculté que vous avez à estimer vos capacités d’actions peut en réalité être déréglée par une multitude de facteurs, qui peuvent provoquer la sous-estimation ou la surestimation de vos capacités. Le cas le plus répandu est la sous-estimation, qui vous conduit à fonctionner au quotidien en dessous de votre vrai potentiel. Sachez que suite aux résultats obtenus par plusieurs études scientifiques, nous savons maintenant que l’anxiété [2], le manque de sommeil [3] et la tristesse [4] provoquent la sous-estimation des capacités d’actions ! À l’inverse, il est possible de surestimer ses capacités, ce qui peut provoquer la mise en danger de votre santé aussi bien physique (ex : blessure physique) que psychologique (ex : répétition du sentiment d’échec). La dépression [5] et l’avancée en âge [6] ont notamment été associées à la surestimation des capacités d’actions.

La gestion de ses capacités d'actions

Les effets de ces différents facteurs sont loin d’être irrémédiables, bien au contraire ! Vous êtes en capacité de les éviter et/ou de les combattre. Par exemple, la mauvaise humeur, l’anxiété, le manque de sommeil et la dépression peuvent être atténués par la médiation, la sophrologie ou encore l’activité physique. [7] [8] [9] Concernant l’effet de l’âge, celui-ci pourrait être contré en gardant une vie active, en étant quotidiennement « en action » plutôt que de s’enliser dans la sédentarité.[6] De plus, sachez que plusieurs études ont montré que la pratique, c’est-à-dire le fait de s’entraîner à estimer vos capacités d’actions, permet une amélioration importante et rapide de la précision de vos estimations.[10]

« Madame, Monsieur, vous voilà armé(e) de connaissances pour découvrir, si vous le souhaitez, un nouvel horizon, celui d’une vie rythmée par la fixation et l’atteinte d’objectifs à la hauteur de vos talents, ni plus, ni moins ! »

Vous souhaitez :

  • Etre accompagné(e) en préparation mentale ?
  • Effectuer une formation sur la fixation et l’atteinte d’objectifs ?
  • Découvrir notre méthode de méditation, développement personnel et relaxation ?

La Société Française de Préparation Mentale dispose de nombreux outils pour répondre à vos besoins, n’hésitez pas à nous contacter.

Partager l'article sur les réseaux sociaux :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Pour toutes questions concernant l’article ou la recherche scientifique en générale, n’hésitez pas à contacter Colin VEGAS à l’adresse mail suivante : colinvegas@outlook.fr

Références scientifiques associées :

  • [1] Henkel, J. M., & Hinsz, V. B. (2004). Success and failure in goal attainment as a mood induction procedure. Social Behavior and Personality, 32(8), 715. https://doi.org/10.2224/sbp.2004.32.8.715
  • [2] Graydon, M. M., Linkenauger, S. A., Teachman, B. A., & Proffitt, D. R. (2012). Scared Stiff : The Influence of Anxiety on the
    Perception of Action Capabilities. Cognition & emotion, 26(7), 1301-1315. https://doi.org/10.1080/02699931.2012.667391
  • [3] Daviaux, Y., Mignardot, J.-B., Cornu, C., & Deschamps, T. (2014). Effects of total sleep deprivation on the perception of action capabilities. Experimental Brain Research, 232(7), 2243-2253. https://doi.org/10.1007/s00221-014-3915-z
  • [4] Vegas, C., & Laurent, E. (2020). When affordance-based expectations can be different from real motor performance: On the role of experimental induction of mood. Booklet of abstracts, New South Wales Sydney School of Psychology’s Virtual Workshop on Expectation, Perception and Cognition (1st-2nd October) (p. 23).
  • [5] Bague, K., & Laurent, E. (2020). Depressive symptoms and reachability perception: The role of expectations. Booklet of abstracts, New South Wales Sydney School of Psychology’s Virtual Workshop on Expectation, Perception and Cognition (1st- 2nd October) (p. 7).
  • [6] Sakurai, R., Fujiwara, Y., Ishihara, M., Higuchi, T., Uchida, H., & Imanaka, K. (2013). Age-related self-overestimation of step-over ability in healthy older adults and its relationship to fall risk. BMC Geriatrics, 13(1), 44. https://doi.org/10.1186/1471-2318- 13-44
  • [7] Burns, J. L., Lee, R. M., & Brown, L. J. (2011). The Effect of Meditation on Self-Reported Measures of Stress, Anxiety, Depression, and Perfectionism in a College Population. Journal of College Student Psychotherapy, 25(2), 132-144. https://doi.org/10.1080/87568225.2011.556947
  • [8] Russo, M. A., Santarelli, D. M., & O’Rourke, D. (2017). The physiological effects of slow breathing in the healthy human.
    Breathe, 13(4), 298-309. https://doi.org/10.1183/20734735.009817
  • [9] Sharma, A., Madaan, V., & Petty, F. D. (2006). Exercise for Mental Health. Primary Care Companion to The Journal of Clinical Psychiatry, 8(2), 106.
  • [10] Ramenzoni, V. C., Davis, T. J., Riley, M. A., & Shockley, K. (2010). Perceiving action boundaries : Learning effects in perceiving maximum jumping-reach affordances. Attention, Perception, & Psychophysics, 72(4), 1110-1119. https://doi.org/10.3758/APP.72.4.1110

En savoir plus sur l'auteur Colin VEGAS

Présentation :

Colin VEGAS a été athlète de haut niveau en sprint. Actuellement détenteur des records de Bourgogne Franche-Comté minimes sur 50m (6.13s) en salle et 100m (11.18) en plein air. Records personnels homologués de 10.94s sur 100m et 22.07s sur 200m en plein air. A participer à plusieurs championnats de France. Il s’est ensuite engagé dans des études supérieures de Psychologie en se spécialisant en recherche scientifique dans les sciences cognitives et en neuropsychologie. Féru de recherche, les grosses charges de travail ne lui font pas peur ! Dynamisme et bonne humeur sont ses deux mots-clés.

Parcours universitaire :
• Licence de Psychologie
• Actuellement en Master 2 de recherche en Psychologie cognitive et neuropsychologie, notamment spécialisé dans l’étude expérimentale du fonctionnement affectif et de ses conséquences sur le comportement actif
• Sera diplômé psychologue spécialisé en neuropsychologie clinique en cette fin d’année universitaire 2021
• Prépare actuellement sa thèse de recherche dans le but de devenir enseignant-chercheur

Publication scientifique :
Vegas, C., & Laurent, E. (2020). When affordance-based expectations can be different from real motor performance: On the role of experimental induction of mood. Booklet of abstracts, New South Wales Sydney School of Psychology’s Virtual Workshop on Expectation, Perception and Cognition (1st-2nd October) (p. 23).
Actualisation des publications disponibles à l’adresse suivante : https://www.researchgate.net/profile/Colin_Vegas